GE - Une photo par jour

Jean-Louis Claude

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2006
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2007
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2008
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2009
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022

Octobre 2019

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3765_g2.jpg

31.10.2019 - Petit gueulard grec aboyant les touristes : wow ! wow ! wow !

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3764_g2.jpg

30.10.2019 - Rhodes - Port des ferrys

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3763_g2.jpg

29.10.2019 - Dans les ruelles de la vieille ville de Rhodes

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3762_g2.jpg

28.10.2019 - Pêcheur de Symi réparant ses filets avant de repartir en mer

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3761_g2.jpg

27.10.2019 - Rhodes - La ville de Rhodes a été fondée en 408 Av, J.-C. À partir de l'arrivée des Chevaliers de St Jean, en 1309, la ville de Rhodes devint le siège de l'Ordre. Son port connu un grand essor. Les pèlerins rendant en Terre Sainte y faisaient escale avant de reprendre la route pour Jérusalem. Pour plus de détails, se renseigner dans votre agence Thomas Cook.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3760_g2.jpg

26.10.2019 - Facebouc

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3759_g2.jpg

25.10.2019 - Le petit poucet et le géant

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3758_g2.jpg

24.10.2019 - Tôt le matin à la poissonnerie

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3757_g2.jpg

23.10.2019 - Symi – Mercouri, le patron de la taverne « To Steno » est certainement le tavernier le plus sympa de toutes les îles de la mer Egée.

Sur la petite île de Symi, la découverte la plus surprenante c'est sans doute la taverne « To Steno ». Mercouri, le patron, est sans conteste le plus sympathique tavernier de toutes les îles grecques de la mer Egée. Sa taverne se trouve dans une petite rue étroite jouxtant le port de Symi. On y est accueilli par des airs de Brassens. Dans une charmante cour ombragée, recouverte de feuillages, décorées de peintures et de sculptures issues tout droit de l'art naïf populaire, on ne peut ne pas s'arrêter et s'installer sur de charmantes tables, toutes peintes de thèmes inspirer de la mer et des îles grecques. La cuisine aux saveurs typiquement grecques, provient du potager de la ferme de Mercouri. « Mes tomates puisent leur nourriture dans la terre, mes chèvres bouffent mes tomates, moi je bouffe mes chèvres et la terre me bouffera à ma mort, c'est la vie».

Le touriste de masse boude la taverne To Steno (et c'est tant mieux), la plupart de ces homos touristicus vont s'installer dans les restaurants « traditionnelles » qui bordent le port. Ces Teutons et Teutonnes en short, débordant de graisse, retrouvent d'autres touristes qu'ils lorgnent d'un œil dédaigneux en attendant qu'il se passe quelque chose. Mais comme il ne se passe rien, alors ils sortent leurs smartphones et s'en vont consulter les mondes merveilleux de « Facebook » et des réseaux sociaux. Ils fréquentent plus des lieux où l'on se « mate », où l'on donne l'impression de s'emmerder, avant de trotter à nouveau derrière leur fanion rouge tenu par un guide qui, selon l'agence, leur a promis de l'«authenticité». Ils colonisent les places et les rues pittoresques : dénaturant les lieux qui autrefois étaient authentiques, et qui aujourd'hui, sont parsemées de boutiques vendant tous les mêmes babioles que l'on retrouve partout sur toutes les îles grecques.
Vers la fin de la journée, le troupeau embarquera sur un bateau qui les ramènera à Rhodes, dans leurs clapiers à touristes. Vade retro touristas !

Avant même de prendre la commande, Mercouri arrive avec un plateau garni de petits verres de raki, une eau-de-vie parfumée à l'anis, vous souhaitant la bienvenue dans sa taverne et après avoir fait « iamas », on s'enfile d'un trait ce délice alcoolisé. Ensuite il vous décrit chaque plat de sa carte, un vrai poème. On est obligé de lui faire confiance. Ayant goûté une dizaine de plats au cours de notre bref séjour, on n'est pas déçu, un vrai festival pour les papilles gustatives. De la vrai cuisine grecque. Mercouri ne peut s'empêcher de venir s'informer à tout moment si l'assiette vous a convenu, en ajoutant à chaque fois un petit mot avec une pointe d'humour.
Les soirées à la taverne, c'est un vrai théâtre, on ne s'ennuie pas une minute. Vous êtes accueillis par un ami musicien de Mercouri qui joue de l'orgue et chante des chansons populaires tirées du répertoire de la musique grecque. Entre chaque commande, Mercouri vient accompagner son ami avec sa guitare. Le duo vous transporte dans leur univers, la magie s'opère, l'ouzo, le raki, et le petit rosé réveillent en vous des images de « Zorba le grec », vous êtes aux anges. Les clients de la taverne sont tous branchés sur la même longueur d'onde. On tape dans les mains, on chante, on rit, on est heureux de partager ce joyeux moment de convivialité. Un couple de Suédois passant par hasard s'arrête devant le tableau des mets, les clients de la taverne les interpellent, Mercouri arrête de jouer, les invite à venir s'installer, va chercher le raki et trinque avec les nouveaux venus. La fille à son anniversaire. Les lumières s'éteignent, et soudain une musique grecque résonne dans la nuit, c'est une chanson d'anniversaire, Mercouri sort de sa cuisine avec un minuscule gâteau sur lequel il a allumé une bougie. Tout le monde se met à chanter « joyeux anniversaire ». La fille souffle la bougie, Mercouri va chercher une petite bouteille de raki et l'offre au couple qui visiblement ne s'attendait pas à ce geste de générosité. La soirée se terminera tard dans la nuit, tout le monde s'en va se coucher, des images plein la tête, avec l'impression d'avoir passé une soirée exceptionnelle, mais pour Mercouri, ce n'est pas exceptionnel, c'est normal, c'est tous les jours la fête et ce qui est fabuleux avec lui c'est qu'il ne se force pas, c'est sa nature

Il y a six ans, Mercouri était manager dans une grande société. La crise grecque est passé par là. Il a décidé de quitter Athènes, de plaquer son métier de fou, et de revenir s'installer dans son île pour y ouvrir cette petite taverne. Il ne regrette pas une minute ce choix.

Ce matin, avant de partir pour prendre le bateau pour Rhodes, nous passons à la taverne pour dire au revoir à Mercouri. Nous prenons le petit déjeuner. Au moment de payer, il nous dit que c'est offert, c'est la maison qui paye. Ce mec est unique et incroyable !

Alors si un jour vous passez à Symi, arrêtez-vous à la taverne « To Steno »....

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3756_g2.jpg

22.10.2019 - Pêcheur de l'île de Symi

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3755_g2.jpg

21.10.2019 - Port de Symi, l'île la plus près de la Turquie

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3754_g2.jpg

20.10.2019 - Micro Horio, construit au 15ème siècle sur les collines surplombant le port de Tilos est un village fantôme. Ses habitants l'ont abandonné avant la seconde guerre mondiale.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3753_g2.jpg

19.10.2019 - ?να ελληνικ? ν?μ?ε??? ??ην ?αραλία ?η? ?ιβαδειά? ?ο? ε?ικοιν?νεί ?ε κοιν?νικά δίκ??α.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3752_g2.jpg

18.10.2019 - ?ια κα??ίκα α?? ?ην Τήλο, ??ο?? ?ρ??οδε? μια? ελιά? ?ο? με βλέ?ει να ?ερά??

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3751_g2.jpg

17.10.2019 - Coucher de soleil sur la mer Egée - Le 17 octobre 2009 je postais ma première photo "escale à Abu Dhabi" sur le site uneparjour.org.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3750_g2.jpg

16.10.2019 - Nikia - Agios Ioannis Théologos

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3749_g2.jpg

15.10.2019 - Mandraki - Taverne de la place du village ou je me délecte d'une bonne bière Mythos aux heures les plus chaudes de la journée.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3748_g2.jpg

14.10.2019 - Le soleil se couche sur Nisyros, un ouzo s'impose pour admirer le spectacle.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3747_g2.jpg

13.10.2019 - Départ du Pirée sur le "Nissos Rhosos"

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3746_g2.jpg

12.10.2019 - Aéroport de Milan - Malpensa - Pardon Greta !

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3745_g2.jpg

11.10.2019 - Départ pour la Grèce...

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3744_g2.jpg

10.10.2019 - Au pied des cinq 4000

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3743_g2.jpg

09.10.2019 - Comment font les chiens des aveugles ?

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3742_g2.jpg

08.10.2019 - Dessin de Bouzard paru dans le Canard Enchaîné N° 5160 - mercredi 2 octobre 2019

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3741_g2.jpg

07.10.2019 - Ce matin, la neige n'est pas bien loin

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3740_g2.jpg

06.10.2019 - Zinal - ? P'tit Anniviard - Heinz au rayon fromage et cornichon présente le nouveau fromage à raclette d'alpage qu'il vient de recevoir.

LE FROMAGE À RACLETTE

Le Valais est niché au cœur des Alpes suisses. Le fromage de ce canton, à l'image des Valaisans, se démarque aussi clairement, de la production laitière à l'affinage.

En 1574, le fromage fondu était déjà connu en Valais. Ce n'est toutefois qu'en 1874 qu'il reçut officiellement le nom de raclette, dérivé du verbe racler, car on racle la couche de fromage fondu qui se forme sur la tranche d'une meule placée devant le feu.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3739_g2.jpg

05.10.2019 - Zinal - Aujourd'hui, au bazar, Cathy a le sourire, c'est la journée de la Loterie Romande.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3738_g2.jpg

04.10.2019 - Le ravage du feu

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3737_g2.jpg

03.10.2019 - Serrure d'antan

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3736_g2.jpg

02.10.2019 - Après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, les odeurs nauséabondes persistantes inquiètes les habitants de la ville.

https://objets.netopera.ch/upj_jlclaude/upj_jlclaude3735_g2.jpg

01.10.2019 - Le perroquet - fable de Jean-Pierre Claris de Florian (1792)

Un gros perroquet gris, échappé de sa cage,
Vint s'établir dans un bocage :
Et là, prenant le ton de nos faux connaisseurs,
Jugeant tout, blâmant tout, d'un air de suffisance,
Au chant du rossignol il trouvait des longueurs,
Critiquait surtout sa cadence.
Le linot, selon lui, ne savait pas chanter ;
La fauvette aurait fait quelque chose peut-être,
Si de bonne heure il eût été son maître
Et qu'elle eût voulu profiter.
Enfin aucun oiseau n'avait l'art de lui plaire ;
Et dès qu'ils commençaient leurs joyeuses chansons,
Par des coups de sifflet répondant à leurs sons,
Le perroquet les faisait taire.
Lassés de tant d'affronts, tous les oiseaux du bois
Viennent lui dire un jour : mais parlez donc, beau sire,
Vous qui sifflez toujours, faites qu'on vous admire ;
Sans doute vous avez une brillante voix,
Daignez chanter pour nous instruire.
Le perroquet, dans l'embarras,
Se gratte un peu la tête, et finit par leur dire :
Messieurs, je siffle bien, mais je ne chante pas.

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2006
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2007
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2008
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2009
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 2022



>> Envoyer un commentaire à la rédaction PhotOpera